Le Campbieilh

Bar / Restaurant / Chambres

Etape sympathique et hébergement à

Gèdre (65120)


Au confluent des gaves de Gavarnie et d'Héas, Gèdre est le point de départ idéal pour la découverte de plusieurs vallées aux charmes complètement différents...


la vallée de Gavarnie qu'il est inutile de présenter, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco ; surtout ne pas vous laisser décourager par les pics d'affluence en plein été!!! Une fois passée la corvée du parking, vous pourrez vous échapper loin des foules, en montant par exemple au plateau de Bellevue d'où on embrasse le cirque, ou en vous rendant à la Grande Cascade par la chapelle et le plateau de la Prade. Je ne vous parle pas de toutes les randos et ascensions à faire dans ce secteur,..... il nous faudrait trop d'espace...


la vallée d'Héas et le vaste et majestueux cirque de Troumouse ; là encore, que de départs de randonnées ! Mais vous pouvez aussi vous « poser » près du torrent, vous promener dans le cirque accessible en voiture, sortir les jumelles et observer les cordées en haut de la Munia!


la vallée d'Estaubé, son cirque et le lac des Gloriettes ; la route s'arrête au barrage et là commence un petit coin de paradis pour le bétail, les marmottes et...les amoureux du farniente ensoleillé au bord du gave. Vallée arpentée aussi par les randonneurs se rendant au refuge de Tuquerouye, départ de moult courses (Mont Perdu, Astazou, etc...) ou rejoignant le refuge des Espuguettes (Piméné, Hourquette d'Alans, etc ..)


la vallée de Bué ; accessible par une ancienne piste forestière. Quelques efforts vous conduiront au lac de Cestrède ou, un peu plus haut au lac d'Antarouye. Là, vous devriez être tranquilles! Mais, il y a aussi le lac Noir ; il se mérite...mais qu'est-ce qu'il est beau!
la vallée de l'Oule ; petit coin sauvage....on peut s'y rendre pour monter au Soum Haut (c'est plus long que par Saugué, mais très très chouette! ; sauf les jours de brouillard...ou lors des invasions de mouches et de taons....souvenirs souvenirs!)


la vallée du Campbieilh ; je ne dirai pas que c'est la plus jolie, ni qu'il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'on y ressent car il serait vraiment dommage d'y trouver plein de monde! Mais bon, la montée aux granges par les raidillons du bois, les estives, le chant des sauterelles, la multitude de fleurs, le gave grondeur et rieur,....le très particulier lac de Bassia avec le Vignemale en arrière plan, la cabane de Sausset, les vaches, les moutons, les marmottes, les iris, gentianes, lys, les isards... le port de Campbieilh qui conduit à St Lary...ou à Héas, et le caractéristique Soum des Salettes....pas de mots...trop de mots!!


Vous l'avez sans doute compris, chacune de ces vallées propose des balades accessibles au simple promeneur, des randonnées pour les plus chevronnés, des courses plus délicates et des sommets de niveaux de difficultés différents pour les montagnards. Vous aurez tous, avec un peu de patience et en restant silencieux, la chance d'apercevoir un izard ou le plaisir d'observer des marmottes. Vos yeux se régaleront devant l'étendue de la flore, des simples prairies de fauche à l'endémique ramondia. A Gèdre même, difficile de rester oisifs, entre la piscine ludique, la patinoire, le bob luge, la salle d'escalade et le complexe Millaris qui propose un ensemble muséographique sur « Gèdre, porte des Cirques »



Et quand bien même vous n'auriez pas la bougeotte. Si votre rêve de vacances se résumait à de longues séances de lecture, assis sur le doux gazon qui borde le gave, allongés sur l'un de ces rochers aux formes généreuses que chauffe le soleil ou tout simplement vautrés à l'ombre et bercés par le bruissement de jeunes bouleaux... Je vous garantis que vous ne serez pas déçus.
Profitez-en pour lire "Dieu n'a pas fait Polytechnique", vous ne serez pas dépaysés.
Ou emportez votre guitare, installez-vous à l'ombre et travaillez vos Cours de guitare...